30/04/2019

La Team PHYSIOSTEO : votre équipe professionnelle d'anges gardiens cet été !

présentation Team Physiosteo 2019
C'est une particularité du TIME Triathlon Alpe d'Huez. La TEAM PHYSIOSTEO accueille chaque année des centaines de triathlètes durant toute la semaine du Festival du Triathlon. Ces ostéopathes et kinésithérapeutes ont un rôle très important auprès des participants. Outre leurs compétences reconnues, c'est leur état d'esprit et leur formidable engagement qui les caractérisent. Virginie Clément, en chef d'orchestre avisée, a répondu à toutes nos questions pour mieux vous présenter sa tribu d'irréductibles enthousiastes. Vos anges gardiens cet été, au sommet des 21 virages.

Pourrais-tu te présenter ? Quel est ton parcours comme Ostéo et comme triathlète ?

Virginie CLEMENT (en photo ci-dessous au départ du Triathlon M 2018), Ostéopathe depuis 12 ans, j’ai un cabinet à Paris 11e, j’exerce également à l’hôpital et je suis formatrice/enseignante dans le milieu paramédical et ostéopathique. Depuis 3 ans je pratique le triathlon au Nogent Solidarité Triathlon…quand on aime on ne compte pas n’est-ce pas ! Alors j’allonge les distances sur formats longs en tri (L), swimrun et raid ! Arbitre depuis 3 ans pour aider mon club et BF5 passé cette année !

Quelle est l’histoire de la TEAM PHYSIOSTEO et comment s’est-elle développée ?

Raphaël, un copain d’école d’ostéopathie était bénévole les 1ères années de la course sur les ravitos puis il a proposé de faire de l’ostéopathie bénévolement. Laurence et Cyrille (les organisateurs) lui ont fait confiance et je me suis jointe aux bénévoles en 2011. Au fur et à mesure, je me suis proposée au recrutement et à l’agrandissement de la Team pour filer un coup de main puis faire grandir la Team jusqu’à la créer officiellement et prendre le relai sur ce qu’il avait initié : l’association Team PhysiOsteo vient de naître après 8 ans de bénévolat pour ma part !

Pourquoi avoir formé une association ? 

Il était temps de structurer tout ça avec cette Team qui s’applique depuis tant d’années à la tâche avec toujours le même engouement. Je souhaitais également au travers de cette association fédérer un maximum de professionnels « experts » pour transmettre nos savoirs d’un soin de qualité au sein d’évènements présentant des valeurs communes. Et parce que la pluridisciplinarité est gage d’un bon accompagnement, il fallait souder les « physio » (kiné en anglais) et les « osteo » (ostéo en anglais)!

Aujourd’hui, quelle est la composition de la TEAM PHYSIOSTEO ? Combien êtes-vous ? Quels profils ?

Depuis quelques années la Team PhysiOsteo se compose d’ostéopathes et de kinésithérapeutes professionnels (en majorité) et d’étudiants plutôt fin de cursus compétents et motivés. L’équipe comporte 20 personnes à ce jour sur le TTAH (contre 9 en 2011). Les pros sont enseignants, sportifs (marathoniens, ultra trailer, triathlètes…), ayant des formations spécialisées attenant au sport et parfois même sont également sapeurs pompiers où ont plusieurs cordes à leur arc intéressantes pour ce type d’évènement. 

Pourquoi ces professionnels sont-ils aussi motivés chaque année pour venir à l’Alpe d’Huez ?

Pour l’accueil et la confiance des organisateurs, l’ambiance festive et le partage, l’attrait pour le sport, le cadre et parce que ce sont des personnes à l’état d’esprit associatif (il faut au moins cela pour que les pros lâchent leurs cabinets le temps d’une semaine à l’Alpe d' Huez !)

Quels sont les différents soins que propose l’équipe ? Quelles sont les pathologies ou problèmes les plus courants à traiter durant el TTAH ?

L’équipe propose des soins d’ostéopathie et de kinésithérapie à ce jour avant et après les courses avec un réel suivi global du patient. L’équipe traite la préparation, le traitement d’urgence (traumatismes) et la récupération. Mais le plus important c’est la prise en charge globale…le triathlète n’a pas que des muscles, chaque corps possède sa propre histoire, il s’agit aussi de s’occuper de la partie émotionnelle/stress, digestive etc…

Les triathlètes viennent parfois de très loin pour cette course, il nous arrive souvent de traiter en amont des maux dus à leur long trajet en voiture : lombalgies, troubles circulatoires, digestifs... Le triathlète venant pour un simple problème musculaire parfois va ressortir de sa séance avec un diagnostique complet et des conseils bien au-delà de ce qu’il attendait voir même d’une consultation après course, cette fois-ci de fond. Sur l’arrivée des courses, une équipe traite la récupération (massages, drainage mais aussi techniques viscérales ou crâniennes en faveur de cette récupération).

Avec ton expérience, as-tu des conseils à prodiguer aux triathlètes inscrits concernant leur santé pour affronter cette épreuve en particulier ?

Tout d’abord n’ayez pas peur de venir à tout moment nous voir, on adaptera !

Ensuite, pour affronter cette épreuve je pense qu’il faut être bien dans son corps et bien dans sa tête et pour cela soyez à l’écoute de votre corps et de ses signaux ! Nous avons remarqué que celui qui sollicite son corps dans de telles courses n’en prend pas toujours soin alors…pensez y car une blessure n’arrive jamais par hasard !

L’hygiène de vie globale en amont de la course est essentielle : alimentation, hydratation pour le bon carburant le jour J et en prévention de la blessure lorsque l’on sollicite autant son corps…c’est un travail de longue haleine dans la durée et bien sûr un accompagnement en thérapie manuelle régulier. Nous effectuons au cours de l’année les « réglages » nécessaires à une bonne préparation sans blessure. Le corps du triathlète est une sorte de Formule 1. 

Ensuite, une fois à l’Alpe d'Huez, la préparation est déjà faite, il n’y aura plus qu’à se faire plaisir dans ce magnifique cadre et maintenir le mental au plus haut!

Comment fonctionne le service ? Faut-il réserver sa session ?

Nous sommes situés au Palais des Sports derrière la salle du retrait des dossards (suivre le fléchage). En général nous ouvrons aux mêmes horaires que pour le retrait des dossards. Une équipe sera présente également sur l’arrivée des formats long (on restera plus longtemps cette année !) et du court. Pour toute information complémentaire : (Facebook ou Instagram)

Nous essayons de répondre au plus vite et annonçons en règle générale les infos et horaires chaque jour de la semaine alors suivez-nous !

Quels outils et techniques utilisez-vous ?

L’outil indispensable et le plus efficace reste la main c’est le meilleur outil diagnostique ! Les techniques sont adaptées à la problématique et à l’individu et sont très complémentaires entre les praticiens. Nous utilisons aussi des huiles, le K-Taping, le strapping, mais aussi du matériel d’acupression et peut être à venir de la pressothérapie en complément…le but étant d’améliorer encore et encore chaque année et de faire découvrir ces techniques également. 

L’huile de massage à l’arnica de Weleda sera de nouveau le produit utilisé par la TEAM PHYSIOSTEO. En quoi cette huile est un vrai plus pour les triathlètes et pour l’équipe ?

Voilà une valeur sûre présente à nos côtés depuis le début de l’aventure ! Tout d’abord elle est d’origine 100% naturelle et son odeur reste neutre. Ensuite nous sommes plusieurs à travailler avec l’aromathérapie et nous l’utilisons déjà personnellement. Nouveauté depuis l’année dernière nous utilisons 2 produits supplémentaires : Citrus et Argousier plus adaptés en avant course par exemple.

Afin de nous faire une idée, combien de triathlètes passent sur vos tables de soins durant la semaine, approximativement ?

En 2011 nous avions compté près de 600 consultations pour 9 praticiens et nous étions ouverts 1 jour de moins donc je vous laisse imaginer à ce jour…le défi est lancé de comptabiliser cette année donc rdv après le TTHA 2019 pour un point chiffre plus précis même si quand on aime…on ne compte pas !

As-tu une anecdote, une histoire qui t’a marquée durant toutes ces années, le souvenir précis d'un triathlète qui a eu la chance de passer entre vos mains ?

Pour commencer, la première journée j’avais tout prévu sauf de faire des consultations en anglais et espagnol donc c’était très drôle et le soir on était tellement épuisé intellectuellement ! En règle générale c’est l’émotion que provoquent nos patients de la veille de course qui reviennent nous voir avec le sourire nous disant que la séance a porté ses fruits et qu’ils ont fait une belle course. Chaque individu nous lance une mission en quelque sorte. 

Personnellement j’ai eu le droit pour mes 30 ans à un tour d’hélicoptère en remerciement de mes bons soins ce qui n’est pas banal et l’Alpe d'Huez vu d’en haut c’est si beau…

Ensuite il y a une tonne d’anecdotes pour chacun toutes aussi belles, comme la préparation d’un homme à gravir les 21 virages à la force des mains sur sa machine ou encore découvrir que la personne que l’on masse après sa course est une personnalité connue d’un autre milieu tout simplement allongée en sous-vêtements et détendue ou ces patients qui d’années en années reviennent nous offrir le premier jour des spécialités de leur région… bref de belles rencontres dans la singularité ! 

J’ai fait de formidables rencontres grâce au TTAH et je suis aussi à mon tour devenue une « triathlète ».




Partager